Planete Foot – Planete Fric

La coupe du monde va démarrer et la France va participer à ce jeu au pied grace à une main fort bien venue, mais pas forcément bien assumée !

Peu importe le résultat, le sélectionneur Domenech a déjà empoché quelques 860000 euros pour la qualification à l’arraché de son équipe. C’est juste car sans qualification TF1 allait perdre 125 millions d’euros et Adidas 350 millions !

Curitiba, finale du championnat du Brésil (début décembre 2009), futur pays accueillant les jeux olympiques voit une bataille rangée qui se conclut par un stade dévasté et de nombreux blessés. La police était nombreuse hors du stade et disséminée à l’intérieur, est-ce un hasard ?

Dans l’ordre de la violence, quelques semaines auparavant, un hélicoptère de la police était abattu par des tirs au dessus d’une favela de Rio de Janeiro

Il n’est pas inutile de se poser la question du lien entre tous ces évènements ? Violence affichée dans les stades et en dehors, quelle origine ?

Comme en de nombreux lieux de la planète, la seule vue de la préparation d’un gâteau appâte, et il s’agit d’une coupe du monde suivie de jeux olympiques. Entre-temps, les découvertes de gisements pétrolifères au large de Rio de Janeiro ont fait basculer le rapport de force géostratégique, et il est bon d’être compréhensif avec un pays au sous sol si prometteur !

L’inégalité dans la distribution des dividendes peut-elle générer de la violence surtout si elle est acquise sans mérite ? Henry n’a eu qu’à tendre la main, c’est l’inégalité de naissance ! Domenech fait dans le politiquement correct, sa seule motivation étant sportive et son bonheur la qualification et la participation de son pays !

Clémenceau, De Gaulle, Domenech: un même discours rassembleur autour du sentiment national! Mais là où les deux premiers souhaitaient fédérer en temps de crise, le dernier permet de noyer la réalité du véritable enjeu, y compris en générant de la haine à son égard. Et ce, avec délectation !

Les mafias opérant dans les Favelas, comme à Marseille plus récemment, utilisent les armes qu’ils ont entre les mains pour faire monter la pression et réclamer leur du en détruisant un hélicoptère de la police. Chacun veut sa part du gateau et y va de sa dévastatrice demande, ce au détriment de la vie. Mais l’industrie de l’armement ne s’est jamais aussi bien portée !

Même le peuple, dé-conscientisé par une lame de fond de mensonge et d’inculture médiatique, délègue à ses supporters le soin de taper sur tout ce qui ressemble à de l’ordre et laisse s’en prendre sous forme de racisme affiché à ceux qui se sont vu attribuer une réussite fulgurante et non conforme aux critères d’ascension sociale: « les noirs »

Mais ceux-là même, sur la terre de leurs origines pas même sortie réellement de l’indigne appartheid, ne vont quasiment tirer aucun véritable bénéfice de l’avalanche financière.

Aujourd’hui, l’Afrique du Sud et sa coupe du monde, demain le Brésil et ses jeux olympiques. Deux terrains pour une même réalité à peine dénoncée par les associations anti racisme et par les alter mondialistes: peu importe le lieu, fut-il symbolique de lendemains différents, l’homme est toujours au service de l’économie !

Post to Twitter

Laisser un commentaire